Cet automne, des airs d’Orient et de solidarité ont régné dans les salles de BTS communication. Hélène Vigny, chargée des relations publiques, et Cécile Niasse, directrice de la communication de la Dynamo et du festival Banlieues Bleues, nous ont confié le projet SODASSI : communiquer sur deux événements prévus en novembre, une projection de film et un concert. Ce nom évocateur, hexagone en arabe, a réuni les étudiants pendant quelques semaines. Quand Banlieues Bleues porte un projet culturel fort en histoire et en valeurs, nous avons vu le potentiel d’un projet de communication qui a éveillé notre curiosité et notre créativité.

Dirigé par Kamilya Jubran, SODASSI rassemble 6 musiciens qui ont amené leur passé et leur talent en Europe, portant dans le coeur l’envie de raconter leur histoire, faire voyager leur musique, découvrir et faire découvrir d’autres cultures. Ce mélange des genres qui se ressent dans la musicalité des artistes autant que dans leur personnalité souligne ce désir de réunir grâce à la musique. C’est alors sous la touche artistique de Kamilya Jubran que cette hétérogénéité musicale prend forme. Son oreille musicale lui a été transmise par son père, luthier, qui lui a appris la musique. Son histoire commence véritablement à s’écrire quand elle rejoint Jérusalem après le bac pour apprendre les sciences sociales dans une université hébraïque .

 

Pendant 20 ans, elle collabore avec des artistes arabes et se forge une culture forte, musicalement et identitairement. Elle fonde avec le groupe Sabrine une association, un studio d’enregistrement et commence à écrire et composer ses propres musiques.
C’est avec sa générosité et son oud que Kamilya Jubran s’est frayée un chemin dans l’auditorium du lycée Jacques Brel pour nous raconter son projet avec la Dynamo. Dans une ambiance intimiste, elle nous parle de ses motivations. Elle vient en France en 2003 avec la volonté d’amener sa chanson ailleurs, transmettre sa musique et construire son réseau. On découvre alors une autre dimension humaine du projet où les six musiciens tout comme nous les étudiants rencontrent de nouvelles personnes et de nouvelles cultures. Cela fait maintenant 4 ans que Kamilya a croisé le chemin de Hélène Vigny, chargée des relations publiques. Le premier échange a conduit à la naissance du projet sur lequel nous devions communiquer.

Au fil du projet, nous avons découvert une nouvelle façon de communiquer, non seulement sur le plan scolaire mais avec la musique, avec l’histoire de l’autre et les valeurs qu’il peut transmettre. Nous avons alors mis en pratique nos cours pour réaliser des propositions de communication, avant de les présenter à l’équipe de la Dynamo. Comment communiquer sur un projet aussi fort culturellement que politiquement? Comment l’histoire d’une personne peut porter tout un projet? Comment partager ses valeurs et sa musique autour du monde quand on vient du Moyen-Orient? Comment renouveler la communication d’un concert à l’ère du numérique? Tant de questions sur lesquelles nous nous sommes penchés, en cours d’Ateliers de communication, sous l’oeil avisé des professeurs, de Kamilya Jubran et l’équipe de Banlieues Bleues.

 

X